1540-1

 

2 janvier 2018

 Ce que j’ai oublié de te dire, Joyce Carol Oates  - Witz Albin Michel

Un roman déroutant par sa structure. Pourtant, Joyce Carol Oates nous happe dans ce récit et nous entraine sur les chemins tourmentés de trois adolescentes et de leurs amis.

L’histoire se déroule dans le New Jersey au sein des familles respectives mais surtout au sein  lycée de Quaker Heights. Cette institution rassemble des jeunes de la bonne société qui auraient pu vivre une adolescence tranquille entre études, loisirs, shoppings et petits flirts. Mais les choses ne sont pas si simples. Tink une jeune fille rebelle et fascinante s’est suicidée. Enfant elle avait eu son heure de gloire en tant que jeune comédienne dans une série télévisée à succès. Son caractère impétueux, révolté laisse aussi planer un mystère. La bande de « Tink & Co » reste soudée dans la mémoire de Tink qui les a toutes marquées.

Il y a d’abord Merissa, belle intelligente à qui tout réussit. Pourtant une blessure intime fait qu’elle se scarifie et le suicide de Tink, ne fait qu’amplifier son mal être Il y a Nadia si peu sûre d’elle qui souffre de sa corpulence et qui rêve d’un amour véritable. Il y a les autres, filles et garçons, parfois cruels.. Il y a le monde des adultes, les familles composées, décomposées, recomposées et les secrets de famille.

L’institution scolaire, très avide du prestige de l’établissement, joue de pressions morales mettant en avant les gagnants,….

En ce qui concerne le style narratif, on pourrait penser à un style relâché mais l’art de Joyce Carol Oates est de coller avec une subtilité magistrale et étonnante aux tourments  de ces adolescents qui vont passer de l’adolescence à l’âge adulte en vivant pleinement le amitiés fortes qu’elles ont nouées et surmonter, non sans douleur, les doutes et les incertitudes de la vie.

Un beau roman, nerveux et vibrant.