51999

Flora et Ulysse les aventures merveilleuses, Kate Di Camillo, illustrations de K.G. Campbell, traduction de Mickey Gaboriaud- éditions Les grandes personnes.

Ce récit est une découverte absolument réjouissante qui navigue entre réalisme et fantastique et joliment illustré par des planches de B.D. pleines d’humour.

Les voisins de Flora s’étant dotés d’un aspirateur surpuissant, elle aperçoit effarée un pauvre prit écureuil se faire littéralement avaler par l’appareil. Heureusement, très vite la pauvre petite bête est rejetée et Flora  se fait un devoir de sauver le pauvre animal et le soigner. Mais ce qu’elle ignorait c’est que l’écureuil va se révéler être un super héros à l’image des super héros dont elle  adorait suivre les aventures dans les B.D. en compagnie de son père lorsqu’elle était plus jeune.

En effet, Ulysse, nom donné par Flora à l’écureuil a plusieurs cordes  son arc : il comprend le langage humain, il sait taper à la machine à  écrire, il écrit des poèmes et surtout il est très courageux, a des pouvoirs surprenants et d’une gentillesse exquise.

Quant à Flora qui se dit cynique, elle s’oppose à sa mère qui passe ses journées écrire des romans d’amour. L’arrivée d’Ulysse dans la maison n’arrange rien. Heureusement, le papa de Flora, séparé de sa mère, va être un soutien discret et aimable. Et puis, il y a le jeune voisin, William, énigmatique et qui souffre d’une cécité temporaire et dont elle se méfie. Et puis elle fera connaissance de l’adorable vieille dame Meescham qui aime la musique et la poésie.

Chaque court chapitre réserve une surprise : un rebondissement, de la colère, du danger, des moments de grande tendresse.

D’une écriture vive et fluide, Kate Di Camillo nous enchante par un récit où l’aventure n’occulte pas une réflexion philosophique sur les relations humaines et familiales. Quant à Ulysse, il sert de lien entre tous les personnages de manière drôle et subtile.

Des aventures merveilleuses pour une merveilleuse lecture.

 

A recommander vivement à partir de 9 ans.