30 septembre 2013

Atchoum

  Atchoum, Xavier Salomó – Seuil Jeunesse Monsieur Atchoum s’appelle Monsieur Atchoum parce qu’il éternue tout le temps. Un matin, devant son miroir, il aperçoit sur sa joue un poil, puis un autre de l’autre côté. De ce jour, telle une maladie, les poils se mettent à envahir tout son visage, du crâne au menton en passant par les joues. Au bout de quelques jours, on ne voyait plus que le bout du nez. Un jour, cependant, deux petits poils sortirent des narines de monsieur Atchoum. Ces poils le chatouillèrent tellement que... [Lire la suite]
Posté par niurka à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 septembre 2013

J’ai laissé mon âme au vent,

J’ai laissé mon âme au vent, Roxane-Marie Galliez, illustrations de Eric Puybaret – De la Martinière Jeunesse. Une histoire d’une grande subtilité sur la disparition des êtres chers et la transmission narrée avec une douceur  pleine de tact et de poésie. Ici, c’est un grand-père qui parle, décédé, juste avant l’été. : Il y aura toujours des nuages Pour t’abriter du soleil Et t’offrir de la pluie Pour jouer à ne pas être sage Il y aura encore des sourires Sur tes lèvres, sur tes joues Et des étoiles qui t’illumines... [Lire la suite]
06 septembre 2013

Songes d'une nuit de Chine

Songes d'une nuit de Chine, Chun-Liang Yeh, illustrations de Valérie Dumas - HongFei Songes d'une nuit de Chine, Chun-Liang Yeh, illustrations de Valérie Dumas – HongFei Si le rat, le buffle, le tigre, le lapin, le dragon, le serpent,  le cheval,  la chèvre, le singe,  le coq, le chien,  le cochon composent le zodiaque chinois, l’histoire qui nous est contée prend appui sur la symbolique de chaque animal  pour écrire de courts textes évoquant la difficulté d’être de chaque animal. Et, si le pauvre paysan... [Lire la suite]
05 septembre 2013

Ma petite maison ronde

  Ma petite maison ronde, Bolormaa Baasansuren – Rue du Monde Coup de cœur d’ailleurs Mongolie. Le petit Jilu vient de naître du ventre rond de maman. On l’a aussitôt allongé dans un petit lit rond et douillet. L’enfant, aussitôt, va suivre la famille dans ses déplacements au fil des saisons à travers la Mongolie. Ainsi, au cours de sa première année,  Jilu aura connu le quartier d’automne, le campement d’hiver, le quartier du printemps, le camp d’été. A chaque étape, on reconstruit la yourte. A chaque étape, aussi,... [Lire la suite]