petit-ane-venise

Le petit âne de Venise, Michaël Morpurgo, illustrations de Helen Stephens – Gallimard jeunesse.

Notre petit âne Toto était tout simplement un âne. Normal, puisque sa mère, son père et ses ancêtres plus anciens l’étaient aussi.

L’âne Toto était terriblement gentil, mais malheureusement malmené par un maître inflexible et cruel. L’âne Toto transportait des pastèques.

Un jour, le maître entendit parler de Venise. Il s’y rendit et eut peu de succès jusqu’au jour où la fille du doge de Venise sortit et découvrit non seulement les pastèques mais aussi le petit âne si doux, si gentil. Toto qui avait besoin d’amour voulait aussi être beau comme les chevaux d’or de la place Sain Marc. Le doge refusait le petit âne à sa fille qui décida de s’enfuir avec son ami. Mais, cette nuit là, la ville fut menacée d’une terrible inondation venant de la mer. L’âne Toto se mit à braire pour prévenir la population qui fut sauvée de la catastrophe.

Devenu bienfaiteur de Venise, il fut, enfin, accepté comme compagnon de la petite fille et honoré par la population. Et, vous ne serez pas surpris qu’une statue sera érigée en son honneur, juste devant celle de ses amis les chevaux de la place.

Un conte imaginé par Morpurgo, tout à fait charmant et illustré avec poésie et humour par de Helen Stephens.

A recommander à partir de 4 ans.

P1000388

P1000389

P1000390

P1000391