42887

La mensongite galopante, André Bouchard, Gallimard jeunesse Giboulées

 P1010908

C’est un livre particulièrement amusant, totalement déjanté, comme on le dit.

Adrien veut qu’on le remarque. Pour ce faire, il s’invente un oncle dont les hauts faits sont plus surprenants les uns que les autres, de quoi en laisser plus d’un complètement époustouflé.

Le mensonge est devenu le second moi d’Adrien. Il ment comme il respire. Un virus incontrôlable envahit toute sa personne. Et plus il ment, plus le mensonge gonfle.  Auprès de ses camarades en tout cas, il obtient  un succès phénoménal.

Cela commence ainsi :

 

« Honoré Aubenard devint milliardaire en déterrant un poireau. «Diantre !» s'exclama-t-il devant le formidable jet de pétrole surgissant des entrailles de la terre. Propriétaire de son modeste jardin potager, il devint rapidement l'un des hommes les plus riches du monde. Sous chaque poireau, chaque patate, chaque radis, le pétrole jaillissait.
Mais ce n'est pas tout ! Honoré Aubenard fut également soldat de Napoléon ! Vous connaissez certainement la fameuse bataille de Marignan ? Celle qui opposa les troupes de l'Empereur aux Wisigoths ? Eh bien, il y était !
Seul contre mille, après quatre jours de lutte acharnée, son redoutable sabre se brisa sur le triple blindage d'un char d'assaut.
Vif comme l'éclair, il sauta du char et bondit vers une poêle à châtaignes posée sur un feu de camp. Il répandit tout son or dans la poêle chauffée à blanc et balança ce trésor aux pieds de ses ennemis.
Les Wisigoths se ruèrent sur les pièces d'or et détalèrent aussitôt dans tous les sens, soufflant comme des imbéciles sur leurs mains brûlées !
Honoré Aubenard savourait sa victoire, lorsqu'un bombardier parachuta un nouvel escadron. Un Wisigoth dégringola sur lui et bing ! Il le reçut en plein dans l'oeil, cheval y compris. »

Mais l’oncle en chair et en os arrive un certain mardi, comme cela avait été prévu. Ce qu’Adrien n’avait pas prévu c’est que l’oncle en question est un géant du mensonge. A partir de là, on ne sait plus où on en est. Cet oncle est-il le vrai et les parents sont-ils complices de qui ?

Entre Adrien et l’oncle, la joute mensongère prend des allures loufoques à souhait et le mensonge envahissant joue de sa contagion dans un délire véritablement galopant. Le pauvre Adrien est dépassé par les événements. Est-ce que je mens ou suis-je devenu le mensonge ? Nous-mêmes on en perd la tête mais la multiplication des propositions les plus loufoques est un véritable plaisir. Quant au petit Adrien, empêtré dans ses histoires abracadabrantes, il reste bien sympathique.

P1010910

Un récit qui en amusera plus d’un car l’imagination  qui fait fi de la vraisemblance dans le temps et dans l’espace. n’a pas de limite

 Ce livre, très bien écrit, est illustré de manière drôle et élégante. Et justement le raffinement des images, par son décalage, donne à l’album son charme original.

Sans doute, il provoquera des moments de « mensongite » entre copains, copines et pourquoi pas avec les parents ce qui réservera un espace de franche rigolade en ouvrant grande les portes de l’imaginaire.

 Une histoire inspirée qui demanderait presque une suite.

A recommander dès 7 ans