9782075007832_1_m

L’appel de l’oiseau-nuit, Gilles Barraqué, illustrations de Cécile Gambini –Gallimard jeunesse hors piste.

 

Un bien joli récit où l’on voit un jeune garçon qui de son lit entend une chouette hululer. Au second appel, Pol saute de son lit, s’habille et sort furtivement dans la nuit. A peine dehors, il aperçoit un crapaud, un nuisier, un grenu. C’est Tûto et il parle ! Il invite Pol à le suivre ? A partir de là, commence l’aventure.

S’ouvre, alors, tout un univers d’eau au milieu duquel évoluent plantes et animaux. Au cours de leur périple ces derniers interviennent, de manière étrange, , tantôt amis, tantôt ennemis. Il s’agit pour Tôtu de délivrer la lune, dérobée par le roi Touffu. Le chemin sera long jusqu’à l’île des « longs », des êtres qui ont volé la lune. L’approche de Touffu est inquiétante car l’allée qui mène à sa cabane est gardée par une double rangée de butors, alignés comme des soldats au bec redoutable. Le rêve du voleur de lune est de construire un château en pierre de lune. Vous devinez que l’affrontement sera inéluctable et terrible.

C’est un récit entre réalisme et merveilleux. Réaliste car on nous fait pénétrer dans un monde naturel où évolue une faune fascinante, la présence de l’eau, la palpitation d’un monde resté encore sauvage. Et puis, il y a des animaux qui parlent, des métamorphoses, une ambiance pleine d’étrangeté et un roi extravagant, puisque Touffu, le voleur de lune,  n’est autre qu’un épouvantail !

Un beau récit initiatique au langage à la fois inventif, poétique et non dénué d’humour.

Si ce texte risque de ne pas rencontrer un large public, il séduira tout lecteur imaginatif et sensible.                                      Très réussi.

A recommander d ès 9 ans