Parolimage

23 septembre 2017

L’empire des Auras

 

 

empire-des-auras

L’empire des Auras,  Nadia Coste – Seuil

Nous sommes en 2050. La société est scindée en deux groupes : les bleus ont la confiance des autorités et bénéficient de nombre de privilèges ; les rouges, les exclus, considérés comme dangereux.

Le père de Chloé est au chômage, aussi elle ne peut fréquenter le lycée qui ne scolarise que les bleus. Elle va donc fréquenter un lycée mixte. Le choc est brutal. Elle a peur, elle craint son aura bleu dans la promiscuité avec les auras rouges. Cependant, peu à peu, elle s’intègre et découvre avec étonnement que les rouges sont comme les bleus, certains bons, certains mauvais.

La famille de Chloé porte une aversion revendiquée de tout ce qui est rouge, et, lorsque l’aura de Cholé se teinte graduellement de rouge, Chloé sait qu’elle va basculer. A ce moment, elle doit prendre position, d’autant que ses parents la rejettent.

Le récit débute par une description graduelle de la société, avec ses poncifs, ses dérives, ses frictions et les interrogations douloureuses sur son propre statut et celui des autres. Les relations adolescentes, amitiés, premiers émois amoureux et pour Chloé premiers mensonges  vis à vis des parents ? Mais d’autres questions sont abordées dont les dérives médicales et alors nous plongeons dans le risque effrayant du détournement biologique et cérébral de l’humain.

Du roman psychologique au roman de science fiction, l’auteure imbrique de manière forte le double aspect de ce récit magistralement mené et qui nous n’en doutons pas sera objet de débats.

 

Posté par niurka à 17:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


18 septembre 2017

L’huile d’olive ne meurt jamais

 

51FXDTEAXPL

L’huile d’olive ne meurt jamais, Sophie Cherer, Ecole des loisirs Médium.

L’école des loisirs a eu l’excellente idée de rééditer ce récit paru quelques années auparavant.

Olivier, un collégien ordinaire est amoureux de Caroline. Celle-ci, à la demande du professeur lit son texte sur « une personne qu’elle admire le plus ». Un fait divers avait attiré son attention, celui d’une vieille baronne sicilienne qui avait tenu tête à la mafia locale. Son mari, son frère assassinés, elle refusa encore de céder ses terres plantés d’oliviers, terres convoités par la Casa Nostra en vue de projets immobiliers. Depuis elle vit dans son domaine protégée par quatre hommes armés et cueille seule ses olives.

Or, le père d’Olivier vient de gagner un séjour en Sicile sur la côte, du côté de Palerme. Lorsqu’ils arrivent, Olivier n’a qu’une idée c’est de rencontrer cette femme. Dés le lendemain, il enfourche sa Vespa de location et réussit à prendre contact. Tout d’abord étonnée et inquiète, la femme refuse son aide, puis elle accepte la venue du jeune français qui l’aide à cueillir les olives. La mafia guette et le garçon est très vite repéré. Il trouve une première menace sur sa Vespa. Dès ce moment, les événements se précipitent.

A partir d’un fait bien réel,Sophie Cherer mêle avec subtilité une fiction qui évoque l’aventure individuelle du jeune garçon et la réalité sociale de l’île et du pouvoir violent de la mafia sicilienne..

A relire ce récit, j’ai éprouvé le même plaisir qu’au cours de ma première lecture, c’est dire que je le recommande vivement.

A recommander à partie de 12 ans

 

 

 

17 septembre 2017

A pas de loup

A-pas-de-loup

 

A pas de loup, Christine scheider, Hervé Pinel - Seuil Jeunesse

 Un bel album pour nous parler de ce que provoque la nuit dans l’imaginaire, cette nuit troublante et mystérieuse.

Tout commence la nuit; Claire et Louis, quitte sans bruit leur lit douillet et pénètrent dans le couloir sombre, très sombre. Les murs laissent apparaître de vieux portraits richement encadrés, des masques africains, un buste en pierre, un chandelier….et un perroquet !

Lorsque les enfants passent, le chandelier tombe !

Mamie qui lit tranquillement s’inquiète du bruit. Elle quitte la chambre et aperçoit Coco s’envoler. 3allez au nid ! C’est l’heure du dodo ! ».

Vous avez compris que Claire et louis vont poursuivre leur exploration nocturne où le zoo de la maison va se réveiller.

Une atmosphère magique jouant du clair-obscur et révélant un décor délicieusement rétro et tellement beau.

Un album savoureux, une aventure que l’on suit avec un réel plaisir à travers des planches de toute beauté..

Une bel album pour les enfants à partir de 3 ans.

 

P1050515

P1050514

P1050517

P1050516

 

P1050518

 

Posté par niurka à 15:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Un tigre dans le jardin

 

un-tigre-dans-le-jardin-863495-264-432

 

Un tigre dans le jardin, Anne-Marie Pol - PKJ Pocket junior

Nous sommes en 1931, en Indochine, encore colonie française. La famille de Paule est une famille aisée. Quatre enfants composent la fratrie. Xavier, le frère aîné  est mort au cours d’un voyage et la mère reste inconsolable. Elle attend un nouvel enfant.

Mais, Paule s’ennuie dans la maison familiale, coupée du monde car la mère craint l’extérieur. Donc, pas d’école, pas d’amis, et même les voisins « différents » ne sont pas fréquentables. Paule s’est crée un personnage qui lui donne le courage d’espérer. C’est le Tigre, compagnon de tous ses rêves et la  promesse d’un ailleurs de liberté. Paule est une désobéissante : elle se sauve, elle ment, elle parcourt le jardin aux heures interdites à la recherche du tigre, persuadée qu’il rôde près du jardin parmi les lianes qui le bordent. Elle résiste à l’enfermement imposé.

De courts chapitres au style fluide, très agréable, décrit de manière subtile la vie de cette famille dans dans cette Indochine coloniale, devenue plus tard  Vietnam.

On pense aux « Malheurs de Sophie », l’autre récalcitrante, on pense au « Tigre dans la vitrine » et à Melissa la désobéissante, on pense à ces récits où le goût de la liberté subvertit les contraintes sociale et familiales.

Un court récit autobiographique très attachant. 

A recommander dès 10 ans

 

Posté par niurka à 12:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Parolimage

 

 

481216

 

Bonjour à vous,

 J’ai décidé pour plus de logique de transférer le contenu de « Parolimage DaDo » tout simplement à Parolimage. Il me semble que différencier de façon systématique les âges de lecture n’est pas adaptée car les maturités sont diverses, les intérêts, aussi.

Je vais introduire les dernières chroniques pour Adolescents sur le blog Parolimage". J’espère que cela conviendra aux nombreux lecteurs du site et que les habitués du blog particulièrement dédiés aux adolescents nous rejoindront sans problème et avec autant de plaisir qu’avec le parcours précédent.

Bonne lecture à tous

Cordialement

Niurka Règle

Posté par niurka à 11:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


13 septembre 2017

Rouge

 

b_1_q_0_p_0

 

Rouge, Michel Galvin, éditions du Rouergue

Il ya des albums rares et c'est le cas de cet album subtile, profond et beau.

Tout commence par : "Oh ! Un caillou qui roule!" Et on voit un petit caillou dévaler une pente. Le petit caillou semble seul mais il va rencontrer très vite d'autres cailloux. Ainsi commence l'histoire. Chacun des cailloux porte u nom : Barabosse, 'Tivert, Nonosse...Ainsi, on entre dans la diversité des formes, des tailles, des couleurs. On joue, on empile toujours plus haut. Cailloux et bûchettes se mélangent  S'ensuit toute une dynamique de constructions audacieuses et même audacieuses qui mobilisent l'entraide et la créativité.

L'effet de surprise de la chute finale est superbe.

Un album magnifique

A recommander dès 18 mois.

P1050499

 

P1050500

 

P1050501

 

P1050503

Posté par niurka à 11:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 septembre 2017

Dis, pourquoi tu cries ?

 

1540-1

 

 

Dis, pourquoi tu cries ? J.R. Catremin, Arnaud Roi, Seuil Jeunesse

 

Cet album au format généreux est absolument savoureux.

Bien avant le jour, un petit coq se met à chanter. Outrés, es autres animaux de la ferme font savoir au coq qu’ils savent aussi crier. Ainsi, la petite chèvre, le cochon, l’âne…y vont de bon coeur. Imaginez la cacophonie ! Mais, le coq très sérieux, intervient. le chant n’était là que pour annoncer qu’il était papa. Maintenant, il faut se taire car les petits ont besoin de dormir.

C’est un pop-up d’une grande fraîcheur gaie et alerte.

On imagine les jeux que va provoquer cette histoire pleine de bruit mais sans fureur.

Excellent.

A recommander à partir de 2 ans.

P1050467 (1)

P1050477

P1050475

 

Posté par niurka à 18:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21 août 2017

Je suis un papillon

 

51W0ZgXSZSL

Je suis un papillon, Vincent cuveler, illustrations de Sandrine Martin, Gallimard Jeunesse Giboulées.

Nous sommes en Allemagne avant la seconde guerre mondiale. Dans le jardin des Hoffmann voltige un magnifique papillon. C’est C'est lui qui raconte l’histoire : « «Je suis un papillon. Je ne vis qu'un jour. Mais j'ai de la chance car, cette journée, je l'ai vécue dans le jardin des Hoffmann…». Famille et amis sont réunis pour partager un repas. Tout respire le bonheur : une belle maison, un beau jardin, un potager soigné et une adorable fillette aux cheveux retenus en « papillon ». Evidemment, notre papillon tombe sous le charme de Clara et se pose sour son épaule

Le repas se termine sous le son d’un accordéon. On danse, on rit. Clara partage une tomate avec un copain. Quant au papillon, il s’envole peu de temps au-dessus d’un buisson d’aubépines et lorsqu’il revient : « les hommes venaient d’entrer dans le jardin en culottes courtes beiges et aux sourire mauvais ». Les coups de matraques entrèrent en danse, des gens tombent assommés et blessés, les autres sont terrifiés. Il y eut peu de temps pour le papillon à la vie éphémère mais suffisamment pour témoigner de cette période cruelle.

Texte et images fonctionnent  dans une belle harmonie, sobre et efficace. Et le papillon, témoin du drame qui se joue symbolise de manière légère la force du témoignage et laisse le jeune lecteur face à ses interrogations su ce moment dramatique de l’Histoire. La présence de la nature que symbolise le papillon porte aussi une réflexion sur les comportements humains destructeurs.                              

 

A recommander à partir de 8 ans

 

  

IMG_1469

 

 

IMG_1470

IMG_1471

IMG_1473

IMG_1474

 

 

06 août 2017

Pourquoi les lapins ne portent pas de culotte

image

 

 

Pourquoi les lapins ne portent pas de culotteAntonin LOUCHARD, Éditions Seuil jeunesse

 Voici Glpmftpgrzou, un lapin au nom si compliqué que tout le monde l’appelle Zou. ET, Zoo est amoureux fou de la coquette Betty. Mais, il n’est pas le seul. Alors que foire pour se faire remarquer de la belle ? Dans son vagabondage, il remarque une salopette rouge pendue à un fil à linge. Il l’enfile et voit son heure arrivée. La belle le remarque mais les autres lapins s’empressent d’enfiler des vêtements qu’ils volent sans retenue .

Puis, cette mode inattendue dans le monde des lapins va infléchir la bonne humeur du début, un moment joyeux où on joue au foot, on porte les maillot aux couleurs de l’équipe... Ensuite les bagarres pour un oui pour un non sont l’occasions de disputes homériques. Certains malins accumulent un capital de vêtement, comme on accumule des stocks options. Et tout ce jeu aboutit à une telle accumulation de vêtements pour les lapins les plus voraces qu’une banque est crée. carottes et trèfles sont devenus la monnaie convoitée.

Et Betty ? Elle finit par abandonner Zou pour un lapin mieux « parvenu ». 

Les luttes intestines se multiplient. Vu du ciel l’enchevêtrement des lapins aux habits multicolores  attire l’oeil perçant des aigles qui foncent sur leurs proies.  Zoo n’a qu’une issue, se cacher dans son terrier tout en s’apitoyant sur son coeur amoureux. Au moment de sortir, il trouve un chapeau. Hop ! sur la tête pour reconquérir la belle. Mais le sort s’acharne sur notre lapin car la-haut dans le ciel un aigle l’aperçoit et pique son bec droit sur le lapin.

C’est un album irrésistible. : des illustration drôles, le trait est malicieux, les couleurs  à dominante rouges et vertes sont dynamiques et le texte est plein d’humour.

C’est un album à double détente : un début tout simplement amusant, une seconde partie qui porte une réflexion sur notre économie débridée. Un album qui garde les couleurs de l'enfance et qui respecte sa capacité à réfléchir sur le monde tel qu'il va.

Bravo !

A recommander à partir de 7 ans

 

 

15 juillet 2017

Tout ça dans une journée

 

Tout-ca-dans-une-journee

 

Tout ça dans une journée, Aleksandra et Daniel Mizielinski - Rue du Monde

Abécédaires, imagiers  sont toujours source d’inspiration pour les faiseurs de livres. Avec cet album carré et fortement cartonné nous tournons les pages avec un plaisir certain. Le jeune enfant en fera de même.

C’est une approche du quotidien de l’enfant qui nous est proposé, entre repas, loisirs, toilette, zoo et promenades, sans oublier mobilier, véhicules et transports en tout genre.. Mais ce qui fait le charme du livre ce sont la multiplications des vignettes très parlantes et fortement colorées abordant de façon joyeuse l’environnement de l’enfant, de manière chronologique. Et tout ça dans une journée !

Un petit livre stimulant pour appréhender les plaisirs de la vie et aiguiser le regard sur les aspects les plus ordinaires de la journée et laissant une place au rêve. 

Pour le jeune enfant à partir d’un an et plus, évidemment.

 

P1050396

 

DSC08070

 

 

P1050401