Parolimage

15 juillet 2018

Cabane littéraire pour la jeunesse itinérante

 

9075df_f22733d54fe24059afa85768f460e5b5~mv2_d_5184_3888_s_4_2

9075df_302f92a11558413183c5c4bf49970981~mv2_d_3888_5184_s_4_2

9075df_14fc73eea4a24e4c9d4b4f3b56396fee~mv2_d_3888_5184_s_4_2

9075df_63865b5e273441cdaf9596d54751f160~mv2_d_5184_3888_s_4_2

 

                                                                                 momesetmerveilles.wixsite.com/site/about1

Posté par niurka à 09:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]


09 juillet 2018

Les murs bleus

 

9791096935079-165x250

 

Les murs bleus, Cathy Ytak - Le Muscadier Rester vivant

 Le roman de Cathy Ytak aborde de manière subtile deux sujets qui pourraient apparaître dissonants  et pourtant leur croisement donne sa force au récit.

Antoine, un ancien d’Algérie, témoin de la sale « besogne » commise par certains et par d’autres à leur corps défendant, va commettre l’irréparable : déserter. Condamné à mort, ravie fera une parenthèse de 7 ans avant d’être amnistié. Il réussit à prendre un bateau qui le conduira au Brésil dans le Sertäo,, la région la plus pauvre du pays.  Sa vie est bousculée mais il y trouvera un refuge qui lui permettra de vivre. Après l’amnistie, il décide de rentrer en France accompagné d’un petit garçon brésilien  qu’il va tenter de faire opérer pour lui éviter une cécité totale. L’opération réussie, il décide, finalement,  de retourner au Brésil avec Loirinho. A l’aéroport Jerusa les attend. Elle savait qu’Antoine reviendrait.

L'interférence des histoires personnelles et de l’Histoire fait de ce roman, à l’écriture limpide, une source de réflexion, humaine, historique et politique. Mais  Cathy Ytak, évite tout manichéisme et tout misérabilisme mais aussi toute soumission. Sans doute, les références historique ne sont pas évidentes, mais, accompagné ou non, le lecteur intéressé pourra s’orienter vers une recherche documentaire personnelle s'il en éprouve le besoin..

Beau roman grave douloureux mais finalement optimiste. A recommander pour tous à partir de 16 ans.

Posté par niurka à 21:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 juillet 2018

L’art de ne pas être des moutons

 

 

9791096935086_h180

L’art de ne pas être des moutons, Christophe Leon - Lemuscadier Rester vivant Nouvelles

 

Cette petite édition est sensible aux questions écologiques mais le traitement qui en est fait est toujours porté par une écriture qui rythme un  récit aux résonances fortes mais sans lourdeur.

Ici, nous avons affaire à deux histoires parallèles, mais qui se croisent

Yvon admire son père, un paysan fier de son métier, de sa réussite. C’est un gros propriétaire terriendont les récoltes ont fait sa fortune, d’autant que l’emploi des pesticides de manière intensive accroît le rendement. A part cela, il aime la chasse et souhaite partager son plaisir avec son fils. Un fusil de chasse lui est offert, un super Poser Zolte12/76, pour ses quatorze ans. Son baptrème de chasse fut une épreuve difficile et tout en admirant son père, Yvon, se pose des questions. Son père reste droit dans se bottes. Mais, un jour, Il se sent mal, très mal. Les analyses signalèrent un taux de pesticides dans son sang dix fois supérieur à la normale ! Yvon fut donneur de sa moelle épinière pour sauver son père.

Quant à P’tit Louis, il connut un parcours différent. Son père est ouvrier et fait les trois huit. De quoi laisser P’tit Louis libre de vagabonder presque à sa guise. Le maire de la ville souhaite créer un parc d’attraction et des commerces. Il lui faut un terrain. Un bois qui ne sert à rien au père d’Yvon conviendrait et l’affaire va être conclue. Ce terrain est une zone humide et les écologistes ne l’entendent pas de cette oreille. Ils occupent le bois. P’tit Louis en profite pour y faire un tour. Il aime l’ambiance, il aime les gens, il aime toutet particulièrement une jeune militante. Mais les gendarmes sont dépêchés sur place et cela se termine par une intervention violente des forces de l’ordre. Une petite réplique de La ZAD nantaise. P’tit Louis finira par être embarqué.

Un écriture limpide, efficace, non dénuée d'humour. On suit avec empathie l’histoire croisée de ces deux garçons qui font l’expérience, chacun à sa manière, des carences écologiques, productivistes et commercialeset et des violences qui en découlent..

 

A recommander dès 12 ans

 

02 juin 2018

L'abécéfaire

 

612krfcGWHL

L'abécéfaire, Ruth Kaufman / Raquel Franco, illustration de Diego Bianki, Rue du Monde

 

Un abécédaire à la fois ludique et dynamique. Ici, on fait vivre les lettres à partir d'un mot et on le contextualise dans le mouvement. Les illustrations sont là pour évoquer les actions diverses qu'inspirent le mot, toujours dans l'humour et la convivialité. Par exemple, à partir du D, en lettre d'imprimerie et cursive, il est proposé le mot DANSER, ce qui donne :

danser une chorégraphie, danser en sautant, danse tendrement, danser la salsa, danser joue joue contre joue, danser pour faire la fête...Le tout savoureusement illustré par des figurinenet qui dansent, justement;

Une belle invitation pour apprendre les lettres, les mots, la vie. Un vrai régal de lecture dans laquel l'enfant plongera avec délice. Un abécédaire très réussi.

 

P1050989 (1)

 

Posté par niurka à 15:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 mai 2018

Regarde

 

Regarde

Regarde, Corinne Dreyfus, Seuil Jeunesse

Un album qui invite l’enfant à une promenade dans le jardin. Une première journée pour découvrir observer, s’interroger, admirer et partager des moments de vie dans le jardin qui recèle toute une vie et tant de beauté.

Tôt le matin, une invite et l’enfant est invité à regarder un monde sans doute insoupçonné. La promenade est loin d’être passive puisque il est invité à tout un jeu gestuel et vocal qui ravira  le jeune lecteur.

Merveilleuse découverte au trait pleine de finesse, servi par une palette de couleur aux beaux effets de surprise et puis une mise en page inventive et délicate. On se promène, donc, lentement, doucement, en prenant le temps de s’arrêter et ce rythme donne tout son charme à ce bel album.

A recommander dès 2 ans

 

P1050980

P1050981

 

P1050983

 

 

 

 

Posté par niurka à 16:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


29 avril 2018

Le rocher de Roger

 

téléchargement

 

Le rocher de Roger, Jean Leroy, Marie-Anne Abesdris - De La Marinière Jeunesse

Sur la plage, trois enfnats s'amusent, l'un deux aime son rocher qu'il retrouve pour lire;

« -Salut Roger ! T’es encore avec ton caillou ?

   - C’est pas un caillou, c’est un Rocher ! »

En effet, Roger est adossé à un rocher, un livre entre les mains.. « Le rocher a une tête d’homme et semble lire par-dessus son épaule".  Toutefois, Roger veut prouver qu’il peut aussi jouer au ballon avec son ami le rocher. Puis lassé, il abandonne le ballon pour lire à nouveau. Mais, peu de temps après, son copain court vers lui : la mer est montée et ils sont prisonniers de l’eau ! Vite, vite, il faut monter sur le rocher. Et que pourront-il faire sur le rocher en attendant la marée basse? Lire un histoire, bien sûr.

 Un album joliment dessiné. Les personnages sont expressifs et l’hommage donné à la lecture est à la hauteur du texte simple et bien rythmé.

A recommander dès 5 ans

P1050970

P1050965 (1)

P1050968

 

 

05 avril 2018

100 comparaisons stupides mais pas si bêtes...,

 

137901_couverture_Hres_0

 

 

100 comparaisons stupides mais pas si bêtes..., Stéphane Frattini, illustrations de Vincnet Rif, De La Martinière Jeunesse

Au jeu des question suivent des réponses qui peuvent étonner, surprendre, amuser...Par exemple : "En quatrième de couverture on peut lire :

 En ce moment dans le ciel vote-t-il plus d'hommes ou de flamants roses ?                                                                                                                                                                                                                                                                                              

En Marchons-nous assez en une vie pour faire le tour de la terre ?

Combien le pipi des humains remplirait-il de piscines olympiques .

Les requins sont-ils plus dangereux que les noix de coco ?

Ainsi, aux 100 questions, suivent 100 réponses. C'est le ton alerte et les réponses parfois drôles, souvent sérieuses mais toujours documentées qui donnent à l'ensemble une tonalité réjouissante.

Un livre vraiment intéressant et intelligent pour toute la famille à partir de 10 ans.

 

 

04 avril 2018

Lison à la Campagne

 

005439976

 

Lison à la campagne, André Bouchard

 Quand Lison découvre la campagne, c'est pour elle une véritable découverte mais aussi pour le jeune lecteur un petit régal de l'accompagner au fil de ses promenades : ses étonnements, son regard amusé, ses peurs, sa curiosité, sa gentillesse empreinte d'humour. Un petit copain du lieu  est là pour lui faire découvrir des jeux dans les arbres.

Traité comme une bande dessinée, chaque planche, nous livre la petite Lison à travers ses découvertes de la forêt, des prairies, de la pluie et du beau temps, du  jour et de la nuit...

La petite Lison est délicieusement enfantine dans ses remarques et ses apprentissages.

Un album très réussi.

A recommander dès 3 ans.

 

P1050953

 

P1050956

 

P1050957

 

P1050962

 

Posté par niurka à 14:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 mars 2018

Orient extrême,

 

large

  

Orient extrême, Mireille Disdero, nouvelles - Lemususcadier Rester vivant.

Il y a les vies et il y a la manière de les décrire. C’est d’une façon à la fois sobre, efficace et personnelle que Mireille Disdero nous dit le monde que le touriste de passage ne veut pas voir, vivant son voyage fantasmé entre confort  et folklore frelaté.

 Cinq nouvelles, certaines très courtes, évoquent une jeunesse malmenée par la vie. C’est le Cas de Sinoun, vendue à un recruteur pour servir de domestique en Malaisie. C’est le cas des très jeunes prostituées du « Cratère ». Ainsi nous portons notre regard sur le Vietnam, le Cambodge,  l'Indonésie et la Thaïlande. Triste voyage.

Mais le regard emphatique de l’auteur ne sombre jamais dans un misérabilisme larmoyant car l’énergie de certains de ces anti-héros et de ces anti-héroïnes permet de penser que la vie prendra, un jour,  un sens pour ces damnés de la terre.

Un style incisif, mordant, très visuel donne à ces tranches de vie une réalité dont on garde les images une fois le livre refermé. Pas facile de traiter le sujet avec une certaine élégance. C’est chose faite.

Vivement conseillé pour tous, à partir de 13 ans

 

 

 

01 mars 2018

Vivre sans livre ?

 

27972359_1564831993636254_3284714271286957984_n

Posté par niurka à 11:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :